L'Art Kanak

<< Retour à l'Accueil de la page Art Kanak

Le Projet culturel de Wasapa Art Kanak
 
I. La naissance d'un projet novateur
Page : 1 2 3 4 5 6 7

La création de l'association
 
Créée le 20 septembre 2000, Wasapa Art Kanak est une association française qui a pour but de faire connaître la culture et l'art kanak de la Nouvelle-Calédonie et ce dans tous les domaines.
 
Jusqu'à aujourd'hui, aucune action culturelle suivie n'avait été réalisée sur le thème de la culture kanak en France. Or, les quelques évènements qui ont été organisés de manière ponctuelle (expositions d'art kanak, concerts de groupes kanak comme la nuit du Kanéka à Paris) ont révélé un réel besoin d'approfondir l'information sur cette culture si particulière. Il s'agit d'une culture très riche, notamment du fait de sa capacité à évoluer dans le temps en sachant conserver une référence permanente à la société traditionnelle. Il faut la voir comme une culture inspirée du passé qui parvient à survivre dans le présent grâce à ses efforts considérables d'adaptation au monde moderne.
 
Elle est passionnante, mais aussi très complexe. Elle se base sur le respect de règles tribales prônant l'harmonie de la vie en communauté et le respect de la hiérarchie dans la tribu..
 
Devant cette situation, Sylvette Kaloïe, d'origine kanak, a choisi de mettre en oeuvre sa volonté de partage, sa sensibilité et ses connaissances de la culture kanak par le biais d'une association. Les statuts déposés en septembre 2000, Wasapa Art Kanak était née.
 
Les principes, une méthode de travail qualitative
 
Si l'idée de fond de l'association est de révéler au grand public la richesse de la culture kanak à travers ses diverses formes artistiques, il en découle un certain nombre de principes incontournables auxquels Wasapa Art Kanak veut se référer pour ne pas se détourner, à long terme, de ses objectifs de départ. Ces principes sont le fruit d'une réflexion concertée des membres de l'association, portant en commun la volonté de réaliser un travail de qualité qui ne se perdra pas dans sa propre ambition.
 
Ces recommandations peuvent paraître d'une évidence absolue mais le fait d'y réfléchir apporte une force à l'association et traduit sa volonté de mener des actions modestes mais valables.
 
Ne pas véhiculer de stéréotypes
 
La première recommandation que l'association prendra garde de respecter est de ne jamais contribuer à la "folklorisation" de la culture kanak. Il ne s'agit pas de véhiculer une image stéréotypée de la population kanak pouvant déboucher sur sa stigmatisation. Cette dérive engendrerait la dénaturalisation de la culture kanak et représenterait une contradiction totale avec les objectifs initiaux de l'association.
 
Servir de relai à l'action culturelle de la Nouvelle-Calédonie
 
L'association devra être un relai en métropole de toutes les mesures de valorisation de la culture kanak qui sont menées en Nouvelle-Calédonie. En effet, depuis la signature des Accords de Nouméa en mai 1998, l'Etat et le milieu associatif mettent en oeuvre de plus en plus d'activités de reconnaissance de l'identité kanak mais cette démarche n'est absolument pas connue en France métropolitaine. Wasapa Art Kanak veut adhérer à la renaissance culturelle que connaît actuellement la Nouvelle-Calédonie en menant une action parallèle similaire en France métropolitaine.
 
Ne pas porter atteinte au patrimoine culturel kanak
 
Suivant la même logique, si l'association doit faire venir des oeuvres ou des artistes de Nouvelle-Calédonie, elle devra veiller à ne pas aller à l'encontre des mesures qui sont prises là-bas pour ramener sur le territoire calédonien tous les objets culturels symboliques appartenant au patrimoine culturel kanak (mesure comprise dans les accords de Nouméa). Elle devra donc s'assurer avant toute importation de ne pas favoriser la dispersion ni la perte de ce patrimoine qui représente la mémoire et l'identité kanak.
 
Le partenariat
 
Les objectifs de l'association sont ambitieux et nécessiteront un travail suivi et régulièrement évalué. C'est pourquoi Wasapa Art Kanak ne veut pas avancer seule dans ce projet. L'aspect récent et novateur de cette expérience implique la création d'un réseau de partenaires fiable. L'association devra s'assurer, à chacune des étapes franchies, de toujours oeuvrer en collaboration avec le milieu associatif et public, de toujours être renseignée sur ce qui existe déjà, ce qui est en projet et ce qui peut être réaliser avec l'aide de partenaires, afin de ne pas fournir des efforts en vain et de na pas créer de concurrence ou compétition entre les acteurs du domaine culturel. L'association a conscience que sans un partage judicieux des tâches, des responsabilités en fonction des compétences de chacun, le projet ne saurait atteindre ses objectifs.
 
L'ouverture d'esprit
 
L'association, par respect pour sa vocation initiale se limitera à la promotion de la culture kanak mais celle-ci pourra être réalisée au sein de manifestations culturelles intégrant toute autre culture. La volonté díouverture vers d'autres associations et d'autres cultures caractérisera aussi l'action de Wasapa Art Kanak. Elle devra toujours laisser la possibilité au dialogue, au métissage et à l'échange entre les différentes cultures représentées et ne jamais s'enfermer dans un domaine d'action précis, ni un public précis.
 
Imprimer cette page | Haut de page